La préservation de la fertilité a pour but de congeler ses gamètes (ovules ou spermatozoïdes) pour les utiliser plus tard, lorsque le moment sera jugé opportun.

Les situations pour lesquelles la préservation de la fertilité est suggérée :

  • Un homme, une femme ou un enfant doit subir des traitements pour soigner un cancer. La chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie peuvent entraîner l'infertilité. Dans ce cas, c’est la RAMQ qui en assume les coûts.
  • Encore jeune, une femme ou un homme souhaite congeler de façon préventive ses gamètes.
    • La préservation de la fertilité féminine est basée sur le principe que plus une femme est jeune, plus ses ovules ont le potentiel de produire un enfant en bonne santé.
    • Chez l’homme, la préservation de la fertilité s’appuie sur le fait que la qualité des spermatozoïdes se dégrade avec les années notamment en raison de l’exposition croissante à la pollution industrielle et aux perturbateurs endocriniens.