Quand consulter ?

Connaître les signes, être pris en charge au bon moment.

L'infertilité se définit par l'absence de grossesse après plus de 12 mois de rapports sexuels réguliers sans contraception chez les femmes de moins de 37 ans et après plus de 6 mois chez les femmes de 37 ans ou plus.

Il ne faut donc pas hésiter à consulter après 6 ou 12 mois selon votre âge. Certaines conditions font en sorte que vous devriez cependant consulter plus tôt, tels des cycles menstruels prolongés de plus de 35 jours ou toute autre condition médicale antérieure qui vous inquièterait et qui pourrait affecter votre probabilité de concevoir, autant chez l’homme que chez la femme.

La difficulté de concevoir touche 1 couple sur 6. Alors qu’en 1984 on estimait que le pourcentage des couples infertiles était de 5 %, ce nombre s’élève à 17 % aujourd’hui, soit environ 660 000 personnes au Canada.

 

Parler à son médecin en cas d’inquiétude ou nous consulter directement.

Il est normal de se sentir triste ou pris au dépourvu lorsque notre désir de concevoir ne se concrétise pas. N’hésitez pas à nous consulter directement si vous êtes concernés par l’une ou l’autre de ces situations :

Choisir une situation :

  • Femmes
  • Hommes
  • Vous devriez nous consulter si :

    • Vous êtes âgée de moins de 37 ans et essayez de concevoir depuis 1 an
    • Vous êtes âgée de plus de 37 ans et n’êtes pas enceinte après 6 mois
    • Vous avez plus de 40 ans
    • Votre cycle menstruel est irrégulier et dépasse souvent 35 jours
    • Vous avez vécu trois fausses couches consécutives
    • Vous avez déjà souffert d’une infection des trompes de Fallope
    • Vous avez déjà contracté une infection transmissible sexuellement (ITS)
    • Vous avez déjà subi un traitement contre le cancer
    • Vous avez été opérée à l’utérus ou aux ovaires
    • Vous êtes déjà connue pour endométriose
    • Toute autre circonstance qui vous laisse soupçonner un problème médical pouvant nuire à votre fertilité
  • Vous devriez nous consulter si :

    • Vous avez déjà subi une chirurgie ou un traumatisme aux testicules
    • Vous souffrez d’un trouble éjaculatoire ou d’une dysfonction érectile
    • Vous avez déjà contracté une infection transmissible sexuellement (ITS)
    • Vous avez déjà reçu un traitement contre le cancer
    • Vous êtes vasectomisé et souhaitez concevoir à nouveau
    • Toute autre circonstance qui vous laisse soupçonner un problème médical pouvant nuire à votre fertilité

Idéalement, demandez à votre médecin de famille ou à votre gynécologue de vous référer à l’un de nos médecins pour une consultation en clinique de fertilité. Assurez-vous d’apporter ou de nous faire parvenir au préalable une copie de vos dossiers. Nos spécialistes se feront un plaisir de vous rencontrer et de vous expliquer les approches diagnostiques et les options thérapeutiques qui s’offrent à vous.