Âge et fertilité

Au Canada, la moitié des bébés qui naissent aujourd’hui ont une mère de plus de 30 ans, soit 2 fois plus qu’en 1975. Si cette réalité dépeint un changement profond dans notre société, il faut garder en tête qu’il est plus difficile pour un couple de concevoir lorsque la mère avance en âge.

 

L’effet de l’âge chez la femme

Contrairement aux hommes qui renouvellent constamment leur réserve de spermatozoïdes, les ovules, eux, sont en nombre limité. Lorsqu’elle naît, la petite fille en possède de 1 à 2 millions. Avec les années, ce nombre ne cesse de diminuer. Il ne reste à la femme de 35 ans que 12 % de sa réserve ovarienne et lorsqu’elle atteint 40 ans, ce n’est plus que 3 %. En plus de les faire diminuer en nombre, l’âge altère également la qualité des ovules.

 

L’effet de l’âge chez l’homme

Les effets de l’âge se font aussi sentir chez l’homme, mais dans une moindre mesure. À partir de l’âge de 30 ans, le niveau de testostérone, nécessaire à la fabrication des spermatozoïdes, diminue chaque année d’environ 1 %. La qualité de ces derniers diminue elle aussi. Les spermatozoïdes d’un homme de 40 ans peuvent contenir 3 fois plus de mutations génétiques que ceux d’un homme de 20 ans.

Fertilité selon l'âge de la mère